#Red_Humeur_Covid_03

21 octobre 2020. 
Je ne remercie pas BFM
d’avoir gâché la délicieuse daube
que j’étais en train de manger
dans mon restau fétiche,
du côté de l’Opéra,
le bien nommé « O’Stop ».

D’abord, il y’a la montée dans l’audimat du Covid.
Ce fameux coronavirus qui tient la Une depuis 8 mois.

Le martellement est si violent,
que je vois des virus partout….

Et puis… en deux,
arrive l’affaire des caricatures avec le drame
de Conflans Saint Honorine.


Les assassinats de Charlie Hebdo
flottent toujours sur nos têtes.
Charlie hebdo, c’est notre 11 septembre.
Une atteinte aux valeurs fondamentales
de notre société républicaine : la liberté d’expression.

On n’est libre de rien, mais on est libre de parler…
… dire si c’est important.

Les arts et la culture sont muselés
grâce au prétexte de la crise sanitaire.
Les modes fondamentaux d’expression,
les seuls qui permettent à l’homme
d’échapper à ses pulsions destructrices
sont interdit au public. 

L’horreur de la décapitation
est dans tous les esprits.

Parution sur Marsactu.fr

Notons que le port du masque obligatoire
simplifie notablement le travail de caricature. 

 » Un mahomet avec un masque
serait peut-être moins choquant
pour les fanatiques ? » 

Partager avec :