#RED_HUMEUR_COVID_04

27 novembre 2020
Le président de la République démocratique Française décrète un nouveau confinement
pour faire face à la deuxième vague de contamination au COVID-19.

J’ai de la peine pour les gens
qui ont votés pour cet homme.
J’imagine leur déception et leur désarroi
car l’Hôpital et le système de santé
sont restés en l’état depuis
la première vague. Ainsi,
il y a incapacité à soigner
les cas graves et la loterie « morbide »
reprend tout son sens.

Y’a du sacrifice dans l’air…
Les cancers, crises cardiaques
et autre maladies létales
sont de nouveau reléguées
au second plan.
Accidents de la route, violences conjugales,
accidents du travail s’inscrivent aussi dans
la liste des « moindres maux ».

L’économie doit être préservée.
Les travailleurs doivent continuer
à aller à l’usine,
pendant que leurs enfants
sont parqués de l’école
jusqu’au lycée.


A suivre…

Partager avec :